9e congrès du COLHUM « Gestes, pratiques, mémoire : trente ans d’humanités médicales », Strasbourg

Titre de la communication: « Enquêter les services de santé visant les minorités sexuelles et de genre. Réflexions à partir d’une recherche en cours », avec Elise Marsicano et Gabriel Girard

Résumé: La dernière décennie a été marquée par des évolutions dans le domaine de l’offre de services de santé sexuelle pour les minorités sexuelles et de genre en France. Les discriminations et les violences structurelles vécues par ces populations sont à la source d’inégalités sociales de santé qui concernent les IST mais également les tentatives de suicide et les problèmes de santé mentale, les consommations de produits psychoactifs et les cancers. Malgré ces évolutions dans l’offre de services, la santé des minorités sexuelles et de genre demeure un sujet peu investi par les sciences humaines et sociales en France.
Dans cette communication, nous proposons de présenter un projet de recherche portant sur l’accès aux services des minorités sexuelles et de genre en France et de revenir sur la construction de ce projet et sur les questions que cela soulève. Ce projet repose sur une étude de cas multiples menés auprès de services de santé à destination de ces populations ainsi que sur une analyse sociohistorique de l’émergence des enjeux de santé des minorités sexuelles et de genre en France. En nous appuyant sur l’analyse de la littérature grise ainsi que sur des entretiens avec des acteur.ices du champ, nous souhaitons interroger plusieurs enjeux relatifs à l’élaboration de ce projet, qu’il s’agisse de la manière de conceptualiser un projet sur les services de santé auprès de ces minorités, sur la manière de définir les groupes sociaux dont nous parlons ou encore sur la façon de prendre en compte les enjeux de territoire.

Pour consulter mes autres communications, cliquez-ci